Mesure de tempérament concernant le dépôt à la formalité des actes concernant la vie des entreprises


Emmanuelle MARSAULT-BADIN du cabinet LIBRATO AVOCATS revient sur la possibilité de procéder à la formalité de l’enregistrement des actes de la vie des sociétés, autres que ceux soumis à la formalité fusionnée, par voie dématérialisée jusqu’au 10 juillet prochain.



Afin de tenir compte des difficultés que rencontrent, du fait de l’épidémie de COVID-19, tant les usagers que les rédacteurs d’actes, pour réaliser les différents actes qui leur incombent, l'administration fiscale (mise à jour base BOFiP en date du 11 mai) admet que le dépôt des actes des entreprises et des sociétés auprès des services de l’enregistrement soit effectué par voie dématérialisée.


Il s’agit des actes concernant la vie des entreprises et des sociétés n’entrant pas dans le champ d’application de la formalité fusionnée.


Pour exemples, sont visés les actes constatant l’augmentation, l’amortissement ou la réduction de capital d’une société ou les actes constatant la transformation d’une société.


Sont également concernés, les actes qui sont soumis volontairement à la formalité de l’enregistrement tels que les actes de prorogation ou de dissolution d’une société.

Conformément aux dispositions de l’article 658 du code général des impôts, la formalité de l’enregistrement est donnée sur les minutes, brevets ou originaux des actes qui y sont soumis. Toutefois, la formalité des actes notariés peut être donnée sur une expédition intégrale des actes à enregistrer (BOI-ENR-DG-40-10-20-10 au II-B-4° § 240 et suivants).


Jusqu’au 10 juillet prochain, à titre de mesure de tempérament, les services de l’enregistrement acceptent au dépôt les actes concernant la vie des entreprises et des sociétés transmis par voie dématérialisée (courriel).


Une fois la formalité exécutée, la première page de la copie de l’acte est retournée par courriel avec la mention d’enregistrement. Aucun original dont une copie aura déjà été enregistrée ne devra être adressé ultérieurement aux services chargés de l’enregistrement aux fins de régularisation.


Ainsi, si des droits sont dus, seul le virement est envisageable.


Il convient de contacter le service chargé de l’enregistrement compétent afin d’obtenir ses coordonnées bancaires. Les coordonnées des services chargés de l’enregistrement sont disponibles sur le site www.impots.gouv.fr.

#covid19 #LibratoAvocats #AvocatdAvocats #conseil #Avocat #fiscalité #DGFiP

163 rue Saint Honoré

75001, Paris

​Tél 01 56 79 10 00